Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 23:59

Les trois grands types de constitution homéopathique

Le médecin homéopathe à l'aide de l'interrogatoire détermine la constitution du patient
Type carbonique Trapu, solide, à l'ossature épaisse et aux articulations plutôt raides. La personne carbonique est calme, agréable et se soucie peu de sa santé. Pourtant ses points faibles se situent au niveau des articulations et de l'appareil digestif. le carbonique sera plus volontiers psorique ou sycotique

Type phosphorique Mince, élancé, d'apparence fragile, le patient phosphorique est souvent nerveux, hypersensible, fatigable. Ses points faibles concernent surtout lesystème cardiovasculaire et le système nerveux

le phosphorique est  plutôt tuberculinique voire psorique à la deuxième moitié de sa vie.

Type fluorique Ses doigts sont longs et souvent sonimplantation dentaire bousculée. Personne intuitive, parfois instable

Le fluorique correspond à la diathèse luétique.

La diathèse homéopathique

La diathèse homéopathique correspond à une surcharge métabolique ou toxinique. 
On distingue:
- pour la surcharge métaboliquela sycose et la psore
- pour la surcharge toxiniquele tuberculinisme et la luèse.

Historiquement, les diathèses étaient reliées à une étiologie infectieuse: la psore à la gale, la sycose au gonocoque, le lutéisme à la syphilis et le tuberculinisme à la tuberculose.
 

Le sycotique La sycose est marquée par des éliminations tout au moins au début ; écoulement urétral, catarrhe nasal,sueurs profuses, d'odeur fade, surtout au niveau des parties génitales.
Puis les éliminations ralentissent. Les émonctoires deviennent déficients et la prise de poids apparaît sans changement d'alimentation. Ce sont les trop gros "injustifiés" qui prennent du poids sans changer leur régime alimentaire.

Dans l'anamnèse, le praticien constate que la prise de certains médicaments, de contraceptifs orauxles vaccinations ont aggravé la sycose du patient.
Cette diathèse est également marquée par la tendance néo-formatrice bénigne ou maligne (verrues, condylomes, papillomes, polypes etc...). On retrouve plus fréquemment chez le sycotique, un fibrome, un cancer du sein, un cancer du côlon ou un cancer de la prostate.

Au stade fonctionnel, le sycotique est un individu gonflé qui retient l'eau comme une éponge. Il est très sensible à l'humidité qui lui aggrave ses douleurs articulaires et ses troubles d'humeur.

Le patient sycotique a des pathologies chroniques et est difficile à traiter.

Les principaux traitements de la sycose sont:Thuya, Médorrhinum
 

Conseils pour le sycotique

- Il faudra éliminer chez le sycotique les aliments riches en purines (abats, gibier, fromages très fermentés, lapin...) précurseurs de l'acide urique à l'origine d'une uricémie trop élevée. Ce conseil nutritionnel s'applique également aux viandes qu'il faudra diminuer.
- Le sycotique étant plus exposé au cancer colique et à la 
constipation, devra avoir un apport suffisant de fibres végétales pour drainer les intestins.
- Il faudra également drainer les reins avec une eau peu minérale et peu salée comme Volvic ou Evian. Les vins légers acidulés comme le Beaujolais conviennent mieux que les vins blancs, mal supportés.
Le tuberculinique La diathèse tuberculinique et la constitution phosphorique sont étroitement liées.
Cette diathèse est dominée par la fragilité des voies respiratoires : rhino-pharyngitesbronchites...
Le bon appétit du tuberculinique n'empêche pas l'amaigrissement lié à son catabolisme élevé en grande partie due à son hyper sympathicotonie et à son hyperthyroïdiefonctionnelle.
Il faudra être attentif à la surcharge hépatique, en diminuant les lipides et les glucides qui lui occasionnent secondairement le phénomène catarrhal broncho-pulmonaire et ORL.

Le patient tuberculinique est sensible aux maladies infectieuses saisonnières, fragile et hyperémotif.

Les principaux traitements du tuberculinique sont:Phosphorus et Tuberculinum.

Conseils pour le tuberculinique

Plus qu'un drainage pulmonaire, il faut assurer chez le tuberculinique plutôt un drainage hépatique. Privilégier les légumes-racines et fruits aqueux : cresson, radis, ail, oignon, chou rouge, navet, raisin, pomme, poire...
- Le tuberculinique étant un hypernerveux , il doit éviter les toxiques stimulants comme le café dont il use ou abuse.
- Préférer un régime végétarien élargi avec poissons, produits de la mer (huîtres, crustacés ), fromages et œufs.
Le luétique La luèse est aujourd'hui représentée par le phénomène artéroscléreux.
La luèse est rattachée à la constitution fluorique caractérisée par l'hyperlaxité ligamentaire. Les conseils nutritionnels seront ceux déjà appliqués pour le fluorique.
Cependant la luèse peut se développer sur d'autres constitutions comme la constitution carbonique.

Le patient lutéique présente des évolutions de leur pathologie inhabituelles et imprévisibles.

Les principaux traitements lutéiques sont: Mercurius solubilis et Luésinum

Conseils pour le lutéique

Il faudra restreindre ou supprimer chez le luétique :
- les graisses saturées ; viandes grasses, charcuteries, beurre,... à l'origine de son taux de
cholestérol élevé
- le sel, facteur d'
hypertension artérielle.
Le végétarisme, suffisamment riche en légumes et fruits, convient au luétique pour drainer son système vasculaire.
Il faudra veiller également à la consommation d'
alcool et à l'abus de tabac.
Le psorique La psore est caractérisée par la participation cutanée, étroitement liée à une alimentation trop riche, plus précisément en sucre et à la vie trop sédentaire.
Le psorique a toujours tendance à manger trop. Il faudra veiller à modérer chez lui l'abus du sucre et des aliments sucrés, voire à l'interdire quand cela est possible. Le psorique "frôle" souvent le diabète, preuve la perturbation de sa courbe d'hyperglycémie provoquée.

Le patient psorique semble guéri mais rechute constamment.

Les principaux médicaments correspondant au type psorique sont: Sulfur et Psorinum
 

Conseils pour le psorique

- prévoir des repas légers
- diminuer la viande, les féculents, les farineux
- supprimer les aliments indigestes (café au lait)
- introduire ou augmenter les crudités, les légumes verts et les fruits (doux, aqueux, acides).

Le psorique devra être attentif à la consommation du chocolat, des fraises, des crustacés ou coquillages favorisant parfois l'apparition ou l'aggravation de l'urticaire ou l'eczéma.
Outre le réglage alimentaire, le praticien insistera sur la nécessité de l'exercice, doux et progressif, chez cet individu ayant une tendance trop marquée à la sédentarité.

Partager cet article

Repost 0
Published by natalis00,DES CAUCHEMARS, UN REVE et LA VIE - dans soins - médecines alternatives
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de DES CAUCHEMARS, UN REVE et la vie
  • Le blog de DES CAUCHEMARS, UN REVE et la vie
  • : Cauchemars, rêve, hallucinations, réalité, son addiction, vivre, revivre, patience et longueur de temps, malade?
  • Contact

Profil

  • natalis, DES CAUCHEMARS, DES REVES et LA VIE
  • Chaque jour, être présente
  • Chaque jour, être présente