Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 08:54


Perdues les ailes de l'amour Parfois tu me manques,

Toi qui n'existes plus et n'existeras peut-être plus jamais.

Il me revient quelques souvenirs de rêves, des sensations surtout. Confiance absolue, chaleur, temps suspendu.

Tes bras s'ouvrent et m'offrent une place, mon oreille sur ton coeur et tes bras qui m'entourent.

Entendre un coeur d'homme qui bat, j'aimerais ça.

Mon corps s'alourdit de fatigue et tu me soutiens, jusqu'à presque me porter.

Me sentir lègère dans des bras vaillants, me laisser aller comme souvent à cette douce fatigue, mais pas toute seule.

Tu me soulèves comme si j'étais une enfant et mon corps se réchauffe, j'entends aussi mon propre coeur battre.

Le mouvement de tes pas qui me mènent vers une couche me berce, et je me blottis.

Je souris comme quand on fait un joli rêve. 

Tu me déposes comme si j'étais fragile et précieuse et t'allonges près de moi.

Tu me regardes comme si j'étais jolie et je veux te voir aussi, t'observer comme tu le fais, je bénierais ta beauté de m'être offerte, et ton inconscience d'elle, ta simplicité, ton naturel.

Un homme qui sait partager mon silence, qui sent toute sa plénitude, toi l'homme qui sait que silence n'est pas vide.

-.qui-sait-partager-mon-silence.jpg

C'est le moment où nous savons bien ce que nous pourrions dire, mais où seuls les yeux parlent, et où les sourires se partagent et s'échangent.

Tout l'amour que je n ourris depuis toujours, en cet instant se concentre sur toi.

Dans cet instant parfait, je te dédis cet amour universel.

Tu ne me souhaites pas le bien-être, tu me le mitonnes.

Tu ne me dis pas que je mérite la paix, tu me l'offres.

Oui, c'est vrai je n'ai fait que rêver, et je veux bien rêver encore : que tu sois là ou pas, je connais toutes les sensations.

Mais si un jour tu existais, je pourrais enfin en toute quiétude, te caresser, éprouver le délice de mes rêves, toucher du bout des doigts, et tressaillir... réellement. 

Quand tu existeras, c'est que je n'inspirerai plus aucune sorte de peur, au moins à un seul homme, c'est que je ne serai enfin plus objet d'inquiétude.

Quel homme n'a aucune peur de la femme ?

un rêve.

Partager cet article

Repost 0
Published by natalis, DES CAUCHEMARS, DES REVES et LA VIE - dans QUAND L'AMOUR N'EST QU'UN REVE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de DES CAUCHEMARS, UN REVE et la vie
  • Le blog de DES CAUCHEMARS, UN REVE et la vie
  • : Cauchemars, rêve, hallucinations, réalité, son addiction, vivre, revivre, patience et longueur de temps, malade?
  • Contact

Profil

  • natalis, DES CAUCHEMARS, DES REVES et LA VIE
  • Chaque jour, être présente
  • Chaque jour, être présente