Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 12:17

Dessin-perso-3.jpg"Pas mal foutues" n'est-ce pas ?Dessin-perso-2.jpg

Bah voilà : ce sont deux dessins que je me décide un jour à montrer à quelqu'un pour la première fois, deux dessins que j'ai fait quand j'étais bien plus jeune. 

Qu'est-ce qui a bien pu me passer par la tête pour les montrer pour la première fois, à ce presque inconnu, un collègue de travail ?

D'accord, on avait un peu discuté pendant les pauses, mais ça ne m'aurait jamais suffi comme raison.

Mais de son côté, il m'avait confié pas mal de ses écrits, où il s'exprimait sur les femmes, les femmes de sa vie, sa mère, sa grand-mère, sa fille, et les femmes qu'il a aimées dans sa vie, ou qui l'ont inspiré. C'était sensible, c'était poétique, c'était généreux. Il m'en avait même dédié et offert un qui s'appelait "Les femmes de quarante ans".

J'ai lu qu'il avait aimé et adoré, souffert et pleuré, et que, grâce aux mots, avait si bien su exulter tant d'émotions, gaies ou tristes, jouissives ou déchirantes...

J'étais flattée qu'il me confie ces écrits si personnels, si intimes. Je pensais qu'il voulait me montrer que certains hommes comprennent et aiment vraiment les femmes, parce-que je lui avais sûrement dit lors de nos discussions, certaines douleurs qui m'étaient venues des hommes (à commencer par mon père...)

J'ai eu envie de lui offrir quelque chose en retour. J'écrivais aussi, mais ça n'avait rien de poétique, de joli, ni même de romanesque. J'écrivais plutôt sur les noirceurs de la vie que sur ses beautés.

Alors, j'ai pensé à mes vieux dessins. Il n'y avait pas que ces deux là, mais c'est sur eux que son regard s'est arrêté.

Et il m'a demandé : "Est-ce que c'est toi que tu as dessinée, c'est ton corps ?"


Je ne sais pas si tu ressens ce que j'ai ressenti à ce moment là...

 

tombe-nuit-automne

La nuit qui tombe d'un seul coup,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la dernière feuille de l'arbre qui se détache de sa branche au début de l'hiver, virevolte doucement au gré d'un vent incontrôlable, jusqu'à ce qu'elle parvienne au sol, morte à tout jamais.Feuille morte


Partager cet article

Repost 0
Published by natalis00, DES CAUCHEMARS, DES REVES et LA VIE - dans ENTRE SOMMEIL ET EVEIL
commenter cet article

commentaires

p 26/07/2011 08:49


Moi, je les ai déjà vu ces dessins! c'est étrange tous ces mots entremêlés au gré de son auteur..


natalis, DES CAUCHEMARS, DES REVES et LA VIE 26/07/2011 14:11



Peut-être les avez-vous vus Mr ou Mme P, mais vous n'étiez pas le premier ou la première, à moins que vous ne soyez le collègue de travail en question, sous un pseudonyme méconnaissable. Sinon,
je vous rappelle qu'ici, c'est mon blog, et que j'y suis libre d'expression. Je peux arranger ou déranger la réalité, comme je peux inventer et fictionner, et même créer des mots. 


J'ajoute pour ceux qui me connaissent ou croient me connaître, que quand je raconte des épisodes de ma vie, ici, j'exprime mon ressenti et c'est si bon. Libre à vous d'avoir des ressentis
différents, si vous avez été témoin ou partie dans ces épisodes.


Je reviens à Mr ou Mme P., seriez-vous une personne du genre "moi, moi, moi" ?



Présentation

  • : Le blog de DES CAUCHEMARS, UN REVE et la vie
  • Le blog de DES CAUCHEMARS, UN REVE et la vie
  • : Cauchemars, rêve, hallucinations, réalité, son addiction, vivre, revivre, patience et longueur de temps, malade?
  • Contact

Profil

  • natalis, DES CAUCHEMARS, DES REVES et LA VIE
  • Chaque jour, être présente
  • Chaque jour, être présente